Il est presque midi, le soleil réchauffe la terre et déjà l’envie de ralentir me gagne. Et si je m’accorde du temps rien que pour moi au lieu de jouer à l’entrepreneure jusqu’à 16h20, heure à laquelle je me mets en route pour aller chercher mon fils chez son ass’mat’ ? Juste être. Respirer. Ressentir.

Dans l’univers de l’entrepreneuriat, ça ne se fait pas trop. Et quand on le fait, on culpabilise parce que ça fleure bon la procrastination tout ça. Et la procrastination, c’est la bête noire de l’entrepreneur. Et partout, vous entendez que rien ne vaut le dépassement de soi, l’action, la performance, la motivation qui vous fait tenir debout pendant 16 heures… Toujours plus, tout le temps, vers un objectif précis. Et ça fonctionne. Mais jusqu’à quand ?

Alors mon envie de ralentir ne colle pas vraiment avec l’image de l’entrepreneur à succès et les conditionnements qui lui sont associés. Mon envie n’est pas mentale, elle est corporelle. C’est mon corps qui parle. Et je lui accorde toute ma confiance. En cela, mon entreprise est féminine : elle est connectée à la Vie. À la vie de mon corps, à la vie de mon âme et à la vie de mon esprit.

L’entreprise du féminin n’est pas qu’une affaire de femmes

Quand on parle de féminin dans l’entrepreneuriat, il est facile de s’arrêter sur l’aspect du genre : des femmes créatrices ou chefs d’entreprise. Or, le féminin est bien plus vaste. Le féminin est énergie. Il n’est pas réservé qu’aux femmes. Nous en sommes tous pétris.

Des valeurs féminines ancrées dans les cellules

Je suis une chef d’entreprise qui reçoit et diffuse l’énergie du féminin. Aussi, je me sens portée par des valeurs de coopération, de bienveillance, de douceur, de communauté, d’amour… Ma créativité et ma capacité à ressentir le monde me donnent des idées, des élans créateurs et un souci certain de l’harmonie et de la beauté.
Aussi, je m’attache à ce que mon activité et l’ensemble de mon entreprise s’alignent sur ces valeurs. C’est d’une importance capitale pour être le changement que je veux voir dans le monde.

Commencer par soi

Pourtant, je n’ai pas toujours appliqué ces valeurs féminines envers moi-même. « Charité bien ordonnée commence par soi-même », dit le proverbe. J’en étais bien loin. Et je constate que c’est un fonctionnement récurrent chez les entrepreneurs que je rencontre ou même chez celles et ceux que j’accompagne. Même si ces valeurs leur sont chères et qu’ils s’attachent à les intégrer dans leurs entreprises, ils ne les appliquent pas pour eux-mêmes : ils ne s’écoutent pas quand leurs corps leur demandent de ralentir, ils n’écoutent pas non plus leur petite voix qui leur signifie qu’il va falloir changer de cap, ils adoptent des comportements et des stratégies qui ne sont pas adaptés à eux, ils pensent, mangent, respirent “entreprise”. En permanence. Ou presque. Était-ce ce qu’ils avaient imaginé en se lançant sur cette voie ? Sûrement pas.

Caresser le rêve d’une vie pleine et douce

Quand j’ai créé ma première entreprise, je voulais surtout être indépendante. Jeune maman, je voulais avoir la liberté de mes horaires. Au fond, je crois que je caressais déjà le rêve d’une vie pleine et douce. Une vie dans laquelle je pouvais m’accomplir en tant que femme, mère et humaine. Plus de 10 ans ont passé depuis et je n’ai pas réussi du premier coup (ni même au troisième) à vivre cet espoir. Par contre, je suis restée fidèle à ma vie d’entrepreneure car elle m’apporte la liberté et l’espace dont j’ai besoin pour permettre cette réalité. Aussi, aujourd’hui, ce rêve est devenu une réalité qui se compose chaque jour. Mon entreprise est féminine car elle prend soin de mes clients ET de moi, de ma vie, de ma famille.

Comment il pourrait en être autrement ? Comment offrir des services de qualité et donner le meilleur à ses clients si on ne s’offre pas le meilleur et l’essentiel à soi-même ?

En tant qu’entrepreneur, il est vital de vous accorder à votre corps, à votre souffle, à votre âme. Cela va impacter positivement votre entreprise en vous permettant de communiquer votre vérité et de vous développer de manière fluide et organique. Sans forcer. Mais en vous appuyant sur vos forces.

Réaxer les valeurs masculines grâce au féminin

Pour faire croître mon entreprise, je m’appuie toujours sur les valeurs masculines d’action, d’affirmation et d’autorité. Cela apporte un cadre sur lequel structurer ma vision avec le monde. Et c’est là que l’énergie du masculin devient réellement puissante. En insufflant les valeurs féminines au fonctionnement masculin largement plébiscité dans l’entrepreneuriat (et la société, en général), il devient possible de créer une entreprise différente, saine et visionnaire. L’action s’ajuste sur l’intuition, la performance laisse place à la fluidité, la concurrence perd de son pouvoir sur vos insomnies au profit d’un rayonnement serein et bienveillant.

Un modèle de croissance

L’entreprise qui allie les valeurs féminines et masculines entre dans une vastitude sans précédent. En terme de croissance, tout se fait plus naturellement. Cela ne signifie pas que c’est miraculeux. Cela peut. Mais généralement, il faut faire preuve de patience, de persévérance et de résilience pour mener à bien ce changement de paradigme. Comme lorsqu’un agriculteur passe de la culture intensive à la permaculture. Vous me suivez ?

Passer d’un mode linéaire à une temporalité circulaire : le féminin est cyclique

Le fonctionnement qui m’a causé le plus de tort était celui de m’être calée sur une temporalité linéaire, qui vise l’avenir constamment et ressasse le passé pour trouver des solutions dans le présent. Cela m’a créé une certaine angoisse lancinante et quotidienne. Mauvais pour la vie, mauvais pour les affaires.
En ajustant mon fonctionnement sur une modalité cyclique, j’ai pu mener ce changement de paradigme avec joie et entrain, sans me décourager et en gardant foi. Et ça, c’est essentiel ! Sans la foi jusqu’où irez-vous avec votre entreprise ? Peut-être vers votre prochain succès. Mais quand l’adversité perdure, qu’advient-il de votre vision, de ce que vous ressentez dans vos tripes et que vous devez accomplir ?

Avec une temporalité qui s’ancre dans le présent avec une conscience cyclique des événements, vous maintenez votre foi en votre entreprise, en la vie et en l’avenir. Ce fonctionnement fait que tout devient plus doux, plus efficace et moins anxiogène. Vous avez votre vision future et vous créez une dynamique circulaire qui s’élève vers cette vision, sachant que rien n’est immuable et que vous pouvez changer à tout moment pour aller vers une nouvelle réalité, si votre vision venait à changer en cours de route.
Cela vous permet aussi d’ajuster le temps sur votre rythme naturel et de créer un quotidien qui sera source de bien-être dans votre entreprise et votre vie.

Intégrer le féminin dans l’entrepreneuriat n’est pas une option

Le féminin est une énergie vitale, en ce sens qu’elle est nécessaire à la vie. Sans cela, on arrive à l’épuisement sous toutes ses formes. Et on le constate amèrement dans notre relation à l’environnement, notre modèle de société se sclérose et les individus souffrent.
Créer une différence avec son entreprise démarre avec des choix essentiels, simples, accessibles. Et intégrer le féminin en est un.

Avec une action maîtrisée et un sourire accroché à l’âme.

Comments

Amélie, de fil en aiguille d’Instagram, je découvre ce soir votre blog et m’arrête sur cet article qui traite exactement du thème sur lequel je suis en train de cogiter actuellement ! Très inspirant ! Et je vois qu’il a été publié le jour où je me suis mise en travail pour mettre au monde mon petit garçon…

Merci Pauline, c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur et que j’explore et expérimente depuis plusieurs années. Des initiatives émergent depuis quelques années et ça fait du bien de voir que les consciences évoluent. On est au tout début et c’est passionnant !

Laisser un commentaire