Il y a quelques jours, je longe l’avenue qui me mène vers mon appartement. Sur le chemin, je croise un vieil homme. Je l’observe depuis 5 minutes à mesure que j’avance vers lui avant de le croiser et de m’en éloigner pour continuer ma route. Cet homme doit être âgé de 80-85 ans. Il nettoie la haie de lierre qui recouvre le muret cernant sa maison. Alors que les voitures vont et viennent dans un flot incessant, lui, continue impassible son jardinage. Il prend le temps.

Mesurer le temps créé par les nouvelles technologies pour vivre une vie pleine de sens

J’aime prendre le temps. Mais, je ne le savoure pas toujours. Alors que les technologies numériques nous ont libérés de la notion de temps et d’espace pour communiquer et échanger à travers toute la planète, nous n’avons jamais autant été surmenés. Ironie. Ou pas. En fait, je crois que nous ne savons pas comment nous y prendre.

Libéré pour mieux s’enfermer

Nous avons inventé ces technologies pour gagner du temps et de l’efficacité. Le temps ainsi libéré, il a bien fallu le combler. Enfin, c’est ce que l’on semble croire, semble-t-il. Et nous le comblons avec encore plus de travail !

Prenez le temps de mesurer le temps qui vous est donné

Imaginez le temps qu’il fallait pour communiquer et échanger avec une personne d’un autre pays, il y a tout juste 150 ans. Autant dire, un battement de cils dans notre seule épopée humaine. Imaginez tous les efforts qu’il fallait déployer pour juste remettre une simple lettre.

Aujourd’hui, vous allumez votre ordinateur connecté à internet, ouvrez votre boîte mail et c’est parti en moins de 5 min. Que votre destinataire soit votre voisin de palier ou un collègue québécois (spéciale dédicace à mes amis du Québec), votre message lui parvient en quelques secondes.

À une autre époque, si vous aviez voulu lui transmettre une information quelconque, cela aurait pris des mois  et vous auriez dû attendre des mois pour obtenir une réponse. Là, si dans une semaine vous n’avez pas de réponse, vous vous inquiétez, n’est-ce pas ? On attend toujours plus de réactivité, tout en ressentant une forme de pression. Comme si nous ne faisions pas ce qu’il faut dans les temps qu’il faut.

Jouer avec le temps

Maintenant, j’ai envie de jouer avec vous. Faites un rapide état des lieux de vos tâches quotidiennes et évaluez ce qu’il vous faudrait comme temps pour les accomplir sans aide technologique avancée (véhicule inclus).

En 3 temps, 3 mouvements

Choisissez 3 d’entre elles et voyez si elles sont réalisables en une seule journée. C’est le cas ? C’est souvent le cas. Pour ma part, en une journée, je peux m’occuper de mes enfants, décrocher de nouveaux clients, avancer sur mon projet de livre, écrire un nouvel article, programmer une newsletter… Et croire que je n’ai pas fait grand’chose de mon temps. J’ai débusqué la croyance fourbe que tout devrait être parfaitement accompli et rapidement en plus.

Vivre pleinement

Avec ce jeu tout simple, vous voyez que vous avez tout le temps dont vous avez besoin pour flâner, respirer, lire, préparer des repas savoureux, prendre un bain relaxant, écrire sur vos rêves… Vivre une vie pleine de sens. Grâce aux nouvelles technologiques, vous vous rendez compte que vous pouvez dégager plus de temps pour ce qui compte vraiment pour vous.

Je m’en suis rendue compte également. Depuis, j’accepte que chaque jour j’avance vers mon accomplissement tout en prenant le temps de vivre. Tout en prenant du plaisir. Et si c’était ça le mot de la fin ? Le temps, c’est le plaisir de vivre vers son accomplissement.

Laisser un commentaire